Naval Group : Jean-Nicolas, ingénieur responsable de production infrastructures à Toulon

Naval Group

02/11/2021 | 714 mots | ENERGIE RECRUTE | NUCLÉAIRE
Naval Group : Jean-Nicolas, ingénieur responsable de production infrastructures à Toulon © Naval Group

Ingénieur de formation, Jean-Nicolas occupe aujourd’hui une fonction peu connue au sein de la direction Services de Naval Group : il est ingénieur responsable de production (IRP), en charge de l’exploitation et de la maintenance des installations portuaires, nucléaires et de soutien à terre (IST) sur la base navale de Toulon. Il nous raconte son métier…

« Naval Group offre des opportunités exceptionnelles de mobilité en interne. J’ai commencé par la maintenance et l’exploitation de réseaux énergétiques sur la base navale de Toulon. J’ai enchaîné sur une activité de soutien logistique des navires en maintien en condition opérationnelle (MCO) puis sur un poste de management du département Infrastructures.

Après quoi j’ai eu envie d’autre chose, j’ai participé à l’arrêt technique du porte-avions Charles-de-Gaulle en tant qu’IRP, ce qui m’a conduit à valider un brevet d’atomicien à l’Ecole des applications militaires de l’énergie atomique à Cherbourg-en-Cotentin, avant d’occuper mes fonctions actuelles. » 20 ans d’expérience acquise au gré d’un parcours atypique initié à Toulon.

Aujourd’hui son rôle est de s’assurer qu’à l’entrée au bassin d’un sous-marin nucléaire d’attaque (type Rubis et Suffren) pour entretien, toutes les infrastructures y soient disponibles et opérationnelles. La priorité est de le brancher aux IST qui prennent le pas sur les propres fonctionnalités du bord, soit 40 sous-systèmes (dont 8 principaux : génie civil, mécanique, électricité, fluides, maintien du niveau de l’eau…), et que les spécialistes (du mécanicien au plongeur en passant par le lamaneur) et les moyens de manutention qui vont avec soient bien mobilisés.

Au quotidien, Jean-Nicolas est un chef d’orchestre, il encadre et coordonne l’ensemble des tâches, garantit la planification et la sécurité des interventions dont il est responsable, le tout  en étroite relation avec le client et les représentants des différentes autorités étatiques. Un rôle qui nécessite «  d’être aux côté des équipes sur le terrain, de dialoguer avec elles et de les aider quand ça ne va pas. Je dois avoir toujours un coup d’avance pour parer les problèmes au plus vite et cela demande de garder le recul nécessaire et un œil critique. Le risque, c’est de tomber dans la routine ». Une posture que fuit par-dessus tout Jean-Nicolas pour qui les semaines se suivent sans jamais se ressembler.

Avec la refonte des 5 quais et des 3 bassins de la zone Missiessy, un chantier pharaonique, l’IRP a encore de quoi être comblé. « Le référentiel des normes qui régit cette emprise et ses installations dédiées au MCO exige des équipes un changement de paradigme complet. La refonte du bassin 1 a nécessité une évolution des compétences que nous devons enrichir en permanence. C’est très enthousiasmant d’accompagner les équipes dans la formation, de voir au quotidien les compétences de chacun évoluer, s’approprier et conduire ces nouveaux équipements prévus pour les 5 prochaines décennies.

Nous avions un cap à franchir et c’est une réussite ! ». Mais le challenge ne s’arrête pas là ! Ce chantier implique aussi un management rigoureux des risques sur les bassins encore disponibles et la nécessité de s’adapter en permanence à des situations complexes avec comme motivation première, la satisfaction du client !


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Naval Group : Plus de femmes managers dans les métiers de la production ?
03/05/2022 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

Avec Pauline, première cheffe de bord pour la construction des sous-marins nucléaires d’attaque du programme Barracuda, ça bouge ! Dans...


Naval Group recrute 500 alternants en 2022
12/04/2022 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

Pour assurer la transmission des savoir-faire de l’entreprise et soutenir les programmes en cours et à venir, Naval Group lance sa campagne annuelle de re...


Naval Group : Sabine, ingénieure spécialiste des infrastructures nucléaires
08/02/2022 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

Ingénieure diplômée ENSI Bourges avec une spécialité énergie nucléaire, Sabine a su très tôt qu’elle...

Lire aussi :


Framatome et l'Inria s'associent pour accélérer les études de sûreté des centrales nucléaires
28/06/2022 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

Framatome, leader international de l’énergie nucléaire et l’Inria, Institut national de recherche en sciences et technologies du numér...


Framatome sélectionnée pour déployer une technique de protection des cuves des réacteurs sur quatre centrales nucléaires aux États-Unis
24/05/2022 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

Framatome vient de remporter un contrat pour déployer une technique de protection des cuves de réacteur sur quatre centrales nucléaires aux &Eacut...


Claude Imauven renouvelé à la présidence du Conseil d'Administration du groupe Orano
03/05/2022 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

Le Conseil d’Administration d’Orano a renouvelé Claude Imauven à la présidence du Conseil d’Administration du groupe.Claude Imau...