« Le groupe FIVA va doubler ses recrutements d'ici l'année prochaine »

Pascale Kroll
25/09/2018 | 1003 mots | ENERGIE RECRUTE | EMPLOI ET CARRIÈRE
« Le groupe FIVA va doubler ses recrutements d'ici l'année prochaine » © Aurélie Marichal, Chargée de recrutement pour le groupe FIVA

Un entretien avec Aurélie Marichal, Chargée de recrutement pour le groupe FIVA. 

Pouvez-vous nous présenter le groupe FIVA ?

Le Groupe FIVA est une société d’ingénierie et de services. Nous proposons une offre de service globale de l’ingénierie à la fabrication pour répondre aux attentes des industriels à la recherche de performance et d’une meilleure qualité de service. Nous sommes 300 collaborateurs travaillant autant en France à l’international.

Nous intervenons sur deux grands domaines d’activité représentées par quatre entités (TECHNO PRO, DIVA Ingénierie, NEMIS Ingénierie et HERIA Ingénierie) dans les secteurs du nucléaire, naval de défense/civil et environnement:

- le management de projet (planification de projet, contrôle de coûts, supervision) ;

- l’étude-ingénierie en installation générale.

Quels sont les besoins en recrutement de votre groupe ?

Sur l’année 2018, nous aimerions atteindre les 60 recrutements pour nos entités sur différents types de profils. Cette année, nous recherchons encore une trentaine de dessinateurs projeteurs et de techniciens d’études (tous domaines : tuyauterie, structure, électricité, ventilation, …), à partir d’un Bac +2 minimum. Ces besoins en recrutement sont amenés à doubler dans les années à venir.

Nous souhaitons également recruter d’ici la fin de l’année une vingtaine de planificateurs, contrôleurs de coûts et superviseurs, tous corps d’état confondus. Ces chiffres sont bien sûr amenés à évoluer selon la demande de nos clients. Mais il s’agit de profils que l’on recrute régulièrement tout au long de l’année.

Quelle est votre principale difficulté en la matière ?

En local [Nord-Cotentin], nous sommes confrontés à une pénurie de profils, comme pour le poste de technicien d’études en tuyauterie ou les planificateurs. Les profils qualifiés sont pour la plupart déjà  en poste et la concurrence en matière de recrutement forte. Nous essayons donc de donner leur chance à des personnes débutantes et de les faire monter en compétences en interne. Nous avons pour cela des référents techniques qui prennent en charge les nouveaux arrivants, développent des parcours d’intégration et de formation interne.

A cela s’ajoute un manque de profils jeunes diplômés. Il existe des formations en local comme le BTS CRCI  où le volume d’étudiant sortant ne répond pas à la demande.  Par ailleurs il existe des formations de courte durée pour les personnes en reconversion mais la partie technique ne répond pas à la spécificité de nos métiers.

Comment palliez-vous cette pénurie ?

Nous avons décidé de monter une formation, pour laquelle nous venons d’obtenir l’accord du Conseil Général pour sa prise en charge. C’est une formation certifiante de 600 heures, que nous avons adapté à nos besoins de compétences spécifiques en tuyauterie. Elle a été créée avec la participation de nos référents techniques. Elle est ouverte à des personnes en reconversion, diplômées d’un bac technique, ou ayant travaillées plusieurs années dans le domaine de la tuyauterie. Elle devrait débuter en novembre et nous permettre d’embaucher 7 personnes en CDI.

Quelles sont les autres voies possibles que vous avez développé pour recruter les bons profils ?

Nous nous orientons également vers l’alternance, c’est une solution de recrutement qui nous permet de former des étudiants à nos métiers et de les embaucher par la suite. C’est le cas d’un alternant en Licence Professionnelle CRCI que nous venons d’embaucher en CDI tandis qu’un nouvel alternant pour cette même formation vient d’être recruté.

Nous avons aussi développé la cooptation, outre les voies classiques de sourcing sur les jobboards, réseaux sociaux, Pôle Emploi et l’Apec. La cooptation fonctionne plutôt bien : les personnes qui nous ont été recommandées sont embauchées 7 fois sur 10 pour l’année 2018.

Comment voyez-vous l’évolution de l’emploi dans les prochaines années dans votre secteur d’activité ?

Nous assistons à l’évolution des métiers des dessinateurs et projeteurs. D’ici quelques années, nous devrions nous orienter davantage vers le dessin sur maquette 3D.

Nous avons également des projets à l’international dans les années à venir (cf en Australie, en Chine).

Nous avons également une forte évolution de nos besoins en recrutement. Toutes les entités sont concernées. Nous aimerions atteindre les 60 recrutements d’ici la fin 2018 si nous arrivons à contrer la pénurie de profils. Nous pensons doubler ce chiffre d’ici l’année prochaine. Il y a donc de belles perspectives d’évolution au sein de notre groupe.

Propos recueillis par Pascale Kroll

> En savoir plus sur le Groupe FIVA


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Rencontre avec Léa FERRETTI, Coordinatrice recrutement et Gilles CHAUDESAIGUES, Directeur d'agence Auvergne chez Modis Tech Consulting !
12/04/2021 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

En janvier 2021, Modis, acteur mondial du conseil en ingénierie et services numériques, a lancé son offre unique à 360° reposant sur le...


06/10/2020 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

L’idée ? Offrir une expérience candidat optimale de la sélection aux rencontres du 17 au 19 novembre 2020.Une offre variée : plu...


L'énergéticien Octopus Energy veut embaucher 1.000 personnes au Royaume-Uni
05/10/2020 | ENERGIE RECRUTE | Solaire et Photovoltaïque

La société de distribution d'énergie renouvelable Octopus Energy veut embaucher 1.000 personnes au Royaume-Uni et créer un centre d'...

Lire aussi :


CEM s'HANgage, la commission de Cegelec CEM dédiée au handicap
13/04/2021 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Depuis 2017, la commission CEM s’HANgage s’occupe de mieux gérer le handicap dans l’entreprise Cegelec CEM. Sensibilisation, sous-traitance au...


ABMI recrute : l'interview recruteur avec Loan Crépin, chargée de recrutement BU Ferreau
30/03/2021 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Présente-toiJe m'appelle Loan Crépin, je viens d'Amiens dans le nord de la France, où j'ai effectué toute ma scolarité j...


Manpower recrute aussi pour Manpower, plus de 500 collaborateurs en 2021 en CDI et en alternance
23/03/2021 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

La marque poursuit son développement et annonce le recrutement de plus de 500 collaborateurs cette année, pour rejoindre ses équipes au sein de se...