« Wood a besoin d'ingénieurs expérimentés avec une expertise des risques techniques »

Pascale Kroll
17/07/2018 | 931 mots | ENERGIE RECRUTE | EMPLOI ET CARRIÈRE
« Wood a besoin d'ingénieurs expérimentés avec une expertise des risques techniques » © Arnaud Bertrand, Directeur « énergies renouvelables » de Wood en France

Un entretien avec Arnaud Bertrand, Directeur « énergies renouvelables » de Wood en France. 

Pouvez-vous nous présenter Wood et sa BU en charge des énergies renouvelables ?

Wood est un acteur majeur dans la prestation de service d’ingénierie et de conseil technique sur les marchés de l’énergie et de l’industrie. Le groupe a une présence dans plus de 60 pays, emploie 55 000 personnes et génère des revenus annuels d’environ 10 milliards de dollars.

La BU « Clean Energy » de Wood est un bureau d’ingénieurs-conseil leader sur le marché des énergies renouvelables, en France, en Europe et dans le monde. Notre bureau parisien emploie aujourd’hui 10 à 15 collaborateurs.

Nous avons la fierté d’être un bureau d’études qui propose des services d’assistance et de conseil technique couvrant l’ensemble du cycle de vie des projets d’énergies renouvelables (essentiellement : éolien, photovoltaïque, énergie marine). Nous avons été impliqués dans des centaines de gigawatts de projets EnR à travers le monde pour le compte de développeurs de projets, de banques, d’investisseurs.

En France, nous sommes sollicités aussi bien pour des services relativement répandus sur le marché que pour des services plus innovants. Parmi les services classiques, on compte les études de productibles « bancables » [acceptés par les banques], des campagnes de mesure de vent, des inspections, des missions d’audit technique (due diligence) réalisées dans le cadre du financement/refinancement ou acquisition/cession de projets, des missions de suivi de construction et d’exploitation, voire un suivi des premières années d’exploitation pour s’assurer de la bonne performance des parcs.

Quels sont les profils que vous recherchez ?

Nous avons besoin d’ingénieurs consultants expérimentés dans le photovoltaïque et/ou l’éolien, ayant une connaissance approfondie des risques techniques associés à chaque phase du projet. Nous avons actuellement deux offres en cours, pour des profils d’au moins trois à quatre ans d’expérience.

Ce doit être des profils d’ingénieur généraliste, si possible avec une spécialité en génie électrique, mécanique ou civil. Outre ces compétences techniques, nous recherchons des personnes bilingues ayant une excellente capacité de communication et de rédaction, à la fois en français et en anglais. Autant dire que nous recherchons des perles rares ! L’engagement et la motivation sont également de forts critères de sélection, tout comme le dynamisme et la positive attitude.

Quelle est votre politique pour les attirer ?

Nous avons une agence de recrutement en interne pour effectuer le sourcing. Nous sommes un grand groupe international (avec une présence dans 60 pays) qui offre de très bonne perspective en matière de mobilité géographique interne à nos ingénieurs.

La perspective de travailler dans un contexte international depuis la France, en anglais avec toutes les nationalités, est un bon facteur d’attractivité. Tout comme l’est l’excellente réputation de notre organisation.

Nous offrons en outre une flexibilité dans la gestion des horaires de travail qui représente un réel intérêt pour qui veut rejoindre notre équipe.

Comment voyez-vous l’évolution de votre marché et du recrutement dans votre secteur ?

Le marché des énergies renouvelables en France a connu quelques années un peu moroses. Les perspectives sont aujourd’hui plus favorables. A lui seul, le secteur éolien et photovoltaïque employait plus de 20 000 personnes en France en 2016 et il devrait continuer à progresser. C’est une évolution positive qui cache une autre réalité : de notre point de vue, l’attractivité du marché français accroit aussi le nombre de bureau d’études présents sur le marché et donc la concurrence. Par ailleurs, la course à la compétitivité des projets réduit les budgets disponibles. Les besoins pour les services typiquement proposés par les bureaux d’études est donc également amené à évoluer. Dans le même temps, le secteur connaît une phase de consolidation très nette. Ce qui signifie mécaniquement une réduction du nombre de nos clients.

A chaque entreprise d’être innovante pour défendre son marché. C’est là où nous avons notre épingle à tirer du jeu. Les clients font en effet particulièrement appel à nous pour des services plus innovants, tels que l’optimisation de la performance et de la durée de vie des parcs, domaine où nous avons beaucoup investi ces dernières années.

Propos recueillis par Pascale Kroll

> En savoir plus sur WOOD


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Recruter 1 000 nouveaux alternants en France en 2022. Un objectif ambitieux que se fixe Bouygues Construction
21/06/2022 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

« CONSTRUIS TON AVENIR AVEC NOUS », LA CAMPAGNE DE RECRUTEMENT D’ALTERNANTS DE BOUYGUES CONSTRUCTIONFace aux enjeux de recrutem...


Bouygues Energies & Services France : L'alternance, point de départ de sa carrière
03/05/2022 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Avec près de 9% des effectifs en apprentissage, nos équipes Bouygues Energies & Services France ont à cœur d’accompagner leurs alt...


Quelles sont les différentes positions des candidats à l'élection présidentielle 2022 sur le nucléaire ?
27/01/2022 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

Pourquoi la question du nucléaire divise-t-elle autant ?Vu comme une bombe à retardement par certains, comme une solution d’avenir non-polluante po...

Lire aussi :


Deux nouvelles nominations pour le Comité de Direction de VSB énergies nouvelles
20/09/2022 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

VSB énergies nouvelles, développeur indépendant d’électricité à partir d’énergies renouvelables, annonce l...


Atos rejoint le palmarès européen « Best Workplaces » de Great Place to Work®
13/09/2022 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Atos annonce aujourd’hui avoir été classé pour la première fois par Great Place to Work® parmi les meilleurs lieux de travai...


L'expérience de Morgane Anglade chez ABMI
28/06/2022 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Découvrez l’interview de Morgane Anglade, ingénieure en sureté nucléaire, rattachée à l’agence ABMI Tours.Pr&eacu...