Spécialiste de l'ingénierie et du conseil, Sofren Group recrute des ingénieurs experts

Chloé Goudenhooft
20/02/2018 | 758 mots | ENERGIE RECRUTE | EMPLOI ET CARRIÈRE
Spécialiste de l'ingénierie et du conseil, Sofren Group recrute des ingénieurs experts © Houda Laaroussi, Responsable du Recrutement chez Sofren Group. Crédits - Le Gentil Photographe

Entretien avec Houda Laaroussi, Responsable du Recrutement chez Sofren Group.

Quels sont les profils recrutés par Sofren Group ?

Nous sommes un groupe international d’ingénierie et de conseil, spécialisé dans l'énergie l’industrie et les infrastructures associées. Nous recrutons des ingénieurs ainsi que des techniciens spécialisés, principalement en CDI. Ils peuvent intervenir depuis nos propres bureaux d’ingénierie ou directement dans les locaux de nos clients. Les embauches concernent majoritairement le génie civil, la mécanique, l'électricité, le process et la sûreté, car nous couvrons des secteurs variés comme le pétrole et le gaz, le nucléaire, les énergies renouvelables, l'industrie lourde, le ferroviaire, etc. Selon le secteur, les compétences recherchées ne sont donc pas les mêmes. Pour le nucléaire, nous recrutons en sûreté. Parallèlement, pour le secteur des infrastructures, nous recherchons des site managers ou des superviseurs en mécanique, tuyauterie, soudage, électricité ou HSE (Hygiène, Sécurité, Environnement).

Quel niveau d'expérience visez-vous ?

Le niveau d’expérience attendu varie d’un projet à un autre. Nos clients attendent un certain degré d’expertise mais nous recrutons également des profils juniors (environ 33 %). Dans certains cas, nous pouvons être amenés à embaucher également des stagiaires pour travailler au sein de nos bureaux d’ingénierie.

Dans quelles zones géographiques vos salariés sont-ils amenés à intervenir ?

Notre siège se trouve en région parisienne mais nous avons des agences et bureaux d’ingénierie un peu partout en France (Nantes, Cherbourg, Lyon, Aix-en-Provence, Pierrelatte, Aubagne, Amiens) et à l’international (Belgique, Emirats Arabes Unis, Suisse). Les Ingénieurs d’Affaires Sofren anticipent systématiquement les fins de projets de nos consultants (qui durent environ 2 à 3 ans) afin de leur en proposer de nouveaux qui correspondent à leurs compétences et sont en phase avec leurs souhaits d’évolution. Nous faisons aussi toujours en sorte d’adapter nos propositions en fonction de leur mobilité géographique.

Quelles sont les compétences sur lesquelles vous avez du mal à recruter ?

Dans un marché où l’offre est supérieure à la demande, certaines compétences sont en pénurie.

Dans le secteur ferroviaire par exemple, il est difficile de trouver des profils sur les caténaires, la signalisation, le tracé de voies. Côté nucléaire, nous recherchons beaucoup de profils sur la sûreté et la CIA (Conduite Incidentelle et Accidentelle), qui se font assez rares. Il y a également peu de candidats sur les systèmes de fonctionnement, sur le démantèlement ou la gestion de déchets nucléaires. Enfin, il est compliqué de trouver des candidats qui maîtrisent certains logiciels comme Tekla ou Revit, ou BIM pour le dessin en 3D.

Avez-vous mis des actions en place pour pallier ce manque ?

Concernant le besoin de certaines compétences comme par exemple les logiciels, nous proposons à tous nos salariés des formations adaptées. Parallèlement, nous favorisons les relations avec les écoles et participons à des salons de recrutement dans l’objectif de tisser des liens avec les futurs diplômés. En janvier par exemple, nous avons participé au forum du Master ITDD de l’Université Grenoble Alpes à Valence, qui est le seul Master d’ingénierie Nucléaire de France. Nous essayons de capter les étudiants à la sortie de l'école.

Par ailleurs, le fait d’être une société hybride, c’est-à-dire d’être capable d’intervenir à la fois en ingénierie et en assistance technique, permet à nos collaborateurs, en étant appui de référents techniques, de monter en compétences.

Propos recueillis par Chloé Goudenhooft

> En savoir plus sur Sofren Group


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


« Dalkia souhaite mieux faire connaître la diversité de ses métiers et leur dimension relationnelle et de proximité avec les clients »
24/04/2018 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Un entretien avec Florence Schreiber, Directrice des Ressources Humaines du groupe Dalkia. Quels sont vos principaux besoins en recrutement ?Nous avons ...


Job Dating Days : deux rendez-vous recrutement pour les girondins !
23/04/2018 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

C’est le moment de saisir votre chance ! Les mercredi 2 mai et jeudi 3 mai 2018, SOM Industrie, filiale du Groupe Ortec spécialisée en ing&eac...


« Asco reste à l'écoute des collaborateurs pour leur proposer des parcours de carrières en adéquation avec leurs attentes »
17/04/2018 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Un entretien de Sophie Berrettini, chargée de recrutement et adjointe RH chez Asco gestion de projets.Pouvez-vous nous présenter la société...

Lire aussi :


25/04/2018 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Des syndicats d'Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité en France, ont chiffré à 2.500 le nombre de ...


François Jacq est nommé Administrateur général du CEA
23/04/2018 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

​Le Conseil des ministres a nommé le vendredi 20 avril, François Jacq, Administrateur général du CEA. Il succède à...


Nominations au sein du Groupe ENGIE
20/04/2018 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Olivier Biancarelli (en haut à gauche) est nommé Directeur Général de Tractebel à compter du 7 mai 2018. Il succède...