Dans l'est industriel de la France, le renouvelable remplace les houillères

AFP

09/11/2023 | 811 mots | ENERGIE RECRUTE | SOLAIRE ET PHOTOVOLTAÏQUE
Dans l'est industriel de la France, le renouvelable remplace les houillères © Andreas Gucklhorn

La "plus grande" usine de panneaux solaires d'Europe ou encore la transformation d'une centrale à charbon en "écoplateforme": le terreau industriel de l'est de la France se renouvelle et veut devenir un territoire majeur d'accueil de la transition énergétique.

La Moselle, connue pour sa sidérurgie et ses mines de charbon du XIXe siècle, attire désormais les investisseurs porteurs de projets nettement plus verts.

Parmi eux, un projet annoncé lors du sommet "Choose France", grand raout annuel des investisseurs étrangers : la "plus grande" usine de fabrication de panneaux photovoltaïques d'Europe, porté par HoloSolis, émanation du groupe européen InnoEnergy.

L'usine, d'une capacité de production de cinq gigawatts (10 millions de panneaux par an), représente un investissement de 709 millions d'euros et générera, à terme, 1.700 emplois.

Parmi 40 sites dans six pays européens, le choix de Sarreguemines-Hambach s'explique notamment par le "savoir-faire (industriel) unique" de la population, selon le président d'HoloSolis, Jan Jacob Boom-Wichers.

- Investissements historiques -

La concertation publique s'est clôturée "par des applaudissements", souligne Marc Zingraff, maire de Sarreguemines, lors d'une réunion de présentation du projet HoloSolis à Metz.

Selon M. Zingraff, qui représente également la Région Grand Est, "ce dossier incarne une priorité, quelque chose d'exemplaire", sur le plan de la souveraineté énergétique.

En 2022-2023, près de 1,8 milliard d'euros ont été investis en Moselle. Une somme "jamais atteinte depuis la guerre", assure le président du département, Patrick Weiten, y voyant une "nouvelle vie" donnée à l'industrie mosellane.

L'industrie génère 54.000 emplois dans le département, soit 15%, contre 12% à l'échelle nationale.

Et les projets sont de plus en plus vertueux, expliquant une plus faible opposition de la population, même si celle-ci reste toutefois méfiante sur la gestion de l'eau.

A l'instar de l'Association de défense contre la pollution de Sarreguemines et environs (ADPSE), qui déclare à l'AFP "globalement soutenir ce projet qui s'inscrit dans une logique vertueuse pour la transition énergétique", selon sa porte-parole, Isabelle Hoellinger.

"On a passé les moments où c'était la sidérurgie, les houillères, qui faisaient l'art de vivre industriel et ouvrier du territoire", tout comme celui "où c'était l'automobile", bien que ce dernier reste "préservé", abonde Patrick Weiten.

- Reconversions d'anciens sites -

Autre illustration directe de la nouvelle ère, celle de la transition écologique, à Saint-Avold, où GazelEnergie, le propriétaire de la centrale à charbon Emile Huchet - encore en service cet hiver en cas de tensions sur l'approvisionnement énergétique -, veut transformer le site en une "écoplateforme industrielle".

Une chaudière biomasse, un stockage d'électricité sur batteries et une unité de production d'hydrogène renouvelable y seront implantés.

Fin octobre, GazelEnergie et l'entreprise de biochimie norvégienne Circa Group y ont signé un bail d'implantation d'une usine de production de solvants "verts et durables à l'échelle industrielle en utilisant les déchets issus de la biomasse forestière locale", selon Circa Group.

Et mardi a pris fin la concertation publique autour d'un projet d'usine de recyclage du plastique à Saint-Avold, baptisé "PARKES", visant à "apporter une solution de recyclage +à l'infini+ dans une démarche d'économie circulaire", selon un communiqué des porteurs du projet, dont fait partie une filiale de Suez.

Ces projets en favorisent d'autres, créant "une locomotive" qui s'installe sur le territoire, selon le secrétaire général de la préfecture de la Moselle, Richard Smith.

Tous ces projets pourraient nécessiter la création de 5.000 à 6.000 emplois, directs et indirects, selon M. Weiten. Seul problème, avec notamment la concurrence du travail frontalier qui s'est développée vers le Luxembourg et l'Allemagne, "pour l'instant, on n'a pas le début du commencement de telle capacité à pouvoir recruter" cette quantité de main-d'oeuvre.

mlx/bdx/eb/jnd/dth


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Le navire-laboratoire Energy Observer de retour à Saint-Malo après 7 ans d'odyssée
17/06/2024 | ENERGIE RECRUTE | Solaire et Photovoltaïque

Le navire-laboratoire Energy Observer, premier navire capable de produire son propre hydrogène, a bouclé vendredi un tour du monde entamé en 2020 ...


A Lille, une centrale solaire mobile alimente une résidence HLM
28/05/2024 | ENERGIE RECRUTE | Solaire et Photovoltaïque

Une centrale solaire mobile a été installée sur une friche à Lille pour fournir directement en énergie renouvelable des logements so...


Le fabricant français de panneaux solaires Systovi annonce la cessation de ses activités
18/04/2024 | ENERGIE RECRUTE | Solaire et Photovoltaïque

Le fabricant français de panneaux solaires Systovi a annoncé mercredi la cessation de ses activités notamment face à "l'accé...

Lire aussi :


Lancement du démonstrateur d’agrivoltaïsme sur pommiers EVAPORE
12/06/2024 | ENERGIE RECRUTE | Solaire et Photovoltaïque

EDF Renouvelables, SudExpé et Cybeletech signent un accord de consortium pour le démonstrateur d’agrivoltaïsme sur pommiers EVAPORE sur le sit...


Après la dissolution, le secteur de l'énergie inquiet pour l'avenir de la transition
11/06/2024 | ENERGIE RECRUTE | Énergies Renouvelables

Chantiers urgents dans les limbes et menaces pour la décarbonation: le secteur de l'énergie en France redoute de nouveaux retards dans sa transformat...


Agrivoltaïsme: le gouvernement a finalisé les conditions d'installation des projets
08/04/2024 | ENERGIE RECRUTE | Solaire et Photovoltaïque

Le gouvernement a arrêté le cadre dans lequel les agriculteurs pourront installer des panneaux solaires dans leurs champs dans un décret dont la pu...