RER métropolitains: le Sénat s'inquiète du financement des projets

AFP

24/10/2023 | 527 mots | ENERGIE RECRUTE | CONSTRUCTION, BÂTIMENTS, BTP
RER métropolitains: le Sénat s'inquiète du financement des projets © Chau Cédric

"Il ne faut pas promettre de miracles sans pouvoir les financer": le Sénat a adopté lundi une proposition de loi permettant le déploiement de RER métropolitains dans plusieurs villes de France, promesse du gouvernement qui peine à convaincre devant le coût des projets.

Après l'Assemblée nationale mi-juin, le Sénat s'est positionné très largement à main levée en faveur de ce texte qui donne un cadre juridique à ces grands projets de "services express régionaux métropolitains" (Serm), l'équivalent des RER en Ile-de-France.

Il prévoit d'élargir les missions de la Société du Grand Paris, rebaptisée Société des grands projets, pour mettre sur les rails cette promesse gouvernementale dans au moins dix grandes villes, comme Bordeaux, Lille ou Grenoble, où des projets sont en cours.

Cela fait suite à une promesse d'Emmanuel Macron en novembre 2022, renouvelée en septembre avec l'annonce d'une enveloppe immédiate de 700 à 800 millions d'euros pour lancer "13 projets".

Devant les sénateurs, le ministre des Transports Clément Beaune a donné plus de précisions, évoquant "767 millions d'euros en entrée de discussion avec les régions", dans le cadre des contrats de plan Etat-régions.

La plupart des bancs ont toutefois fait part de leur scepticisme, alors que le coût total des Serm est estimé entre 15 et 20 milliards d'euros par le conseil d'orientation des infrastructures.

"Nous avons un devoir de vigilance. Il ne faut pas promettre de miracles sans pouvoir les financer", a grincé Franck Dhersin (groupe centriste).

"Le modèle économique et financier des Serm reste la grande inconnue", a renchéri le rapporteur Philippe Tabarot (Les Républicains).

Le ministre a tenté de rassurer le Sénat: les 767 millions ne sont "pas un financement exhaustif et définitif", a-t-il promis, demandant néanmoins aux régions de mobiliser "une somme analogue".

"L'Etat sera au rendez-vous, il faudra que les collectivités le soient aussi", a-t-il lancé face à des parlementaires qui peinent à voir venir dans leurs territoires la "nouvelle donne ferroviaire" de 100 milliards d'euros d'ici 2040 promise par la Première ministre Élisabeth Borne.

Pour obtenir des garanties, les sénateurs ont voté la tenue d'une conférence nationale de financement d'ici le 30 juin 2024.

Les sénateurs ont également modifié en partie le texte, en élargissant la définition des services express régionaux métropolitains à des alternatives au ferroviaire.

Elle englobe désormais des services de cars express au profit des territoires les plus éloignés, les réseaux cyclables ou encore le covoiturage et l'autopartage.


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


23/02/2024 | ENERGIE RECRUTE | Électricité et Réseaux de Distribution

Les scooters à batteries échangeables de l'entreprise parisienne Zeway vont se lancer au printemps à Lyon, Toulouse et Madrid au printemps, pu...


Voitures électriques: la suppression du bonus pour les entreprises inquiète le secteur
20/02/2024 | ENERGIE RECRUTE | Électricité et Réseaux de Distribution

La suppression du bonus à l'achat pour les entreprises inquiète l'écosystème de la voiture électrique, a alerté mardi...


19/02/2024 | ENERGIE RECRUTE |

Le Groupe ADP, gestionnaire des aéroports parisiens, a dit lundi rester "pleinement mobilisé" pour faire aboutir le projet d'expérim...

Lire aussi :


Matheus® by Isolif: la solution pour éliminer les pertes d'énergies
15/02/2024 | ENERGIE RECRUTE | Construction, Bâtiments, BTP

L'histoire d'IsolifLa Société française ISOLIF conçoit et fabrique des matelas isolation thermique pour les &ea...


Acier, aluminium, béton: comment en faire sans CO2?
05/12/2023 | ENERGIE RECRUTE | Construction, Bâtiments, BTP

A eux trois, les matériaux de base que sont l'acier, l'aluminium et le béton-ciment contribuent fortement au réchauffement mondial, ce qui...


En France, un écologiste en grève de la soif contre un projet d'autoroute
10/10/2023 | ENERGIE RECRUTE | Construction, Bâtiments, BTP

Un militant écologiste et défenseur des arbres français, en grève de la faim depuis début septembre contre un projet d'autoroute...