Stage - Méthode de Sampling pour l'imagerie en champs proche (application au ferraillage du béton) F/H

  • Entreprise : EDF
  • Localisation : Palaiseau - France - Ile-de-France
  • Fonction : Stage - Méthode de Sampling pour l'imagerie en champs proche (application au ferraillage du béton)
  • Type de contrat : Stage
  • Date de publication : 24-11-2022
  • Postuler

Description du stage




Contexte

Des méthodes inverses rapides [1, 2] ont été développées pour les problèmes de diffraction d' ondes, appelées méthodes de sampling, capables d’identifier la géométrie d’un objet diffractant à partir de mesures d’ondes diffractées. Dans le cas de contrôles non destructifs par ultrason, les capteurs sont positionnés sur la surface du matériau à inspecter et enregistrent la réponse du milieu suite à une excitation par une source placée également à la surface. On souhaite adapter le formalisme de notre méthode d’inversion à ce cas d’étude et le mettre en œuvre sur des mesures réelles sur des maquettes (de complexités croissantes).

L’application visée correspond à la problématique de l’imagerie des ferraillages dans des ouvrages de génie civil.

Audibert L., Haddar H., A generalized formulation of the linear sampling method with exact characterization of targets in terms of farfield measurements, 2014

Audibert L Qualitative methods for heterogeneous media, PhD Thesis, 2015



Objectifs du stage

Lors de travaux antérieurs on a analysé la convergence et étendu le domaine d’application des méthodes de sampling à différents types d’ondes ou d’objets diffractants. La majorité de ces travaux concernent la situation où on éclaire l’objet avec des ondes planes et on mesure le champ diffracté loin du milieu sondé. Cette situation canonique dispose de symétries particulières qui facilitent l’étude de la méthode. Dans le cadre de ce travail de stage on souhaiterait étendre la méthodologie à des mesures sur les bords d’un matériau borné et non

plus infini et mieux comprendre l’impact de mesures proches sur la précision de ces méthodes.



On travaillera en 2D au début du stage en considérant des excitations transverses ce qui permettra de se limiter à une équation différentiel le scalaire. On considèrera également des acquisitions sur des maquettes avec des matériaux homogènes et maitrisés. La suite du stage est ouverte: on pourra étudier des situations qui correspondent à des maquettes plus complexes avec par exemple des matériaux hétérogènes ou de géométries moins maitrisées.

Un autre axe d’étude serait l’exploitation de données multifréquences dans l’algorithme de reconstruction.

Les acquisitions sur maquettes seront menées par des chercheurs d’EDF mais il serait pertinent que le stagiaire y participe, sans qu’il soit attendu de sa part une compétence particulière sur le sujet. A cette exception le stage sera effectué au sein de l’équipe IDEFIX au sein du laboratoire de mathématique appliquées de l’ENSTA.

Profil recherché




Profil

3ème année d’Ecole d’ingénieurs, Master 2

Formation : mathématiques appliquées, EDP, analyse fonctionnelle, problèmes inverses

Environnement informatique

FreeFEM

Python/matlab


Ville : Palaiseau


  • Date de début : nc.
  • Durée : nc.
  • Expérience requise :
  • Salaire : nc.
  • Référence : EDF-2022-65881
  • Secteur d'activité : Production, Exploitation
EDF
Retrouvez l'ensemble des offres
EDF