Tourneur fraiseur


© Airman Eric S. Garst
Le tourneur fraiseur est le technicien chargé de la fabrication de pièces en métal parfaitement lisses, en se basant sur les plans et les commandes fournis par ses clients. Aujourd’hui, la plupart des tours et des fraiseuses sont automatisés et fonctionnent grâce à des commandes numériques. Le tourneur fraiseur détermine ainsi les paramètres de fabrication, définit les outillages adéquats et lance la programmation relative à l’usinage des pièces.

Missions


• Étudier le plan de fabrication
• Définir les phases d’usinage
• Configurer le programme à utiliser
• Choisir les outils de coupe
• Planifier le montage des différentes pièces
• Veiller au bon fonctionnement de la machine et prévenir les malfaçons
• Assurer la conformité, la qualité et la quantité des pièces
• Assurer la maintenance du matériel d’usinage : entretien préventif et réparations simples

Compétences


• Maîtrise des appareils de métrologie et des logiciels de Fabrication Assistée par Ordinateur
• Connaissances en informatique
• Connaissance des langages de programmation
• Représentation spatiale des volumes
• Être apte à se conformer aux objectifs de production

Formation


Le métier de tourneur fraiseur est accessible grâce à plusieurs formations, pour ne citer que le CAP en armurerie, le CQP tourneur-fraiseur ou fraiseur industriel, le bac pro productique mécanique option décolletage, le bac pro technicien d’usinage, le bac pro technicien outilleur ou le bac pro pilote de ligne de production.

Salaire


Un tourneur fraiseur débutant reçoit un salaire de 1 450 à 1 500 euros bruts par mois.

Évolutions de carrière


Après des années d’expérience probante, le tourneur fraiseur peut évoluer vers le poste de technicien méthode, technicien programmateur régleur, contrôleur qualité. Il peut aussi devenir chef d’équipe.