Foreur


© World of Matter
Le Foreur est un spécialiste du forage terrestre ou sous-marin, en ce sens qu’il est sollicité pour des travaux de prospection, de reconnaissance, des travaux d’exploitation de nappes d’eau souterraine, de pétrole ou de gaz.

Missions


• Réaliser des fondations spéciales sur des chantiers de génie civil, de travaux publics ou BTP.
• Mettre en place un programme de forage établi par l’ingénieur par rapport à une profondeur préalablement définie.
• Réaliser des travaux de forage en traversant différentes couches du sol à une profondeur variée selon la nature de la nappe à capter.
• Travailler parfois en « aveugle » sur la base des paramètres affichés sur sa machine.
• Injecter de l’air comprimé afin de faire remonter à la surface le produit recherché.

Compétences


• Capacité à manier des compresseurs, des foreuses et des machines à rotation.
• Connaissance approfondie des sols.
• Connaissance en mécanique et hydraulique, en génie civil ou bâtiment et travaux publics.
• Connaissance en géologie et en géotechnique.
• Maîtrise des normes de sécurité en vigueur.
• Capacité à travailler dans des conditions climatiques rigoureuses.

Formations


Le métier de Foreur exige un CAP conducteur d’engins : travaux publics et carrières, un CAP constructeur en béton armé du bâtiment ou un CAP constructeur en canalisations de TP. Les recruteurs acceptent également les détenteurs d’un bac professionnel en travaux publics, un BTS en travaux publics ou un BTS en géologie appliquée.

Salaire


Le Foreur débutant perçoit 1500 euros mensuels avec diverses primes et des indemnités de déplacement.

Évolutions de carrière


Le Foreur peut recevoir de nouvelles responsabilités et avoir en charge la supervision de plusieurs chantiers. Il peut aussi être appelé à travailler dans une industrie pétrolière.

Autres appellations


• Ouvrier de forage