Chef de projet sites et sols pollués


© ENVISOL
Le Chef de projet sites et sols pollués s’occupe de la gestion d’un projet dans un bureau d’études spécialisé, dans un département HSE ou au sein de grandes industries privées spécialisées dans la chimie, les mines et le pétrole.

Missions


• Diagnostiquer les sites souillés par des activités industrielles ou minières pour connaître la nature des polluants et trouver la meilleure méthode de dépollution,
• Effectuer la dépollution pour réhabiliter les terrains,
• Vendre ou réoccuper les terrains,
• Suivre de près l’avancement des travaux et s’assurer qu’ils se font dans le délai fixé, sont de qualité et conformes à la commande et au budget prévu,
• Rédiger un rapport à l’intention du client à la fin des travaux, ainsi qu’un compte-rendu sur l’état financier.

Compétences


• Connaissances en géologie, hydrogéologie, physique, chimie, géophysique, toxicologie, microbiologie, etc,
• Connaissances techniques des milieux souterrains et des techniques de dépollution,
• Maîtrise du droit et des réglementations juridiques sur l’environnement,
• Aptitude à évaluer les risques sanitaires,
• Aptitude en communication et rédaction,
• Notions en gestion budgétaire.

Formation


Le Chef de projet sites et sols pollués est souvent un Chargé d’affaires ou un Conducteur de travaux expérimenté au sein même de l’entreprise. Le métier peut également être exercé par le titulaire d’un diplôme d’ingénieur en chimie ou en sciences de la terre, ou d’un master en environnement des milieux contaminés, etc.

Salaire


Le Chef de projet sites et sols pollués débutant perçoit environ 2 500 euros bruts mensuels. Un cadre confirmé gagne entre 5 000 et 8 000 euros mensuels.

Évolutions de carrière


Des années d’expérience peuvent mener le Chef de projet sites et sols pollués au poste de Directeur de projet en bureau d’études ou à celui d’Expert spécialisé en dépollution.

Autres appellations


• Chef de projet sites pollués,
• Ingénieur dépollution,
• Chef de projet travaux dépollution.