Chaudronnier


© Job Mail
Le Chaudronnier exerce son métier dans l’industrie mécanique, automobile, aéronautique, aérospatiale, dans la construction navale ou encore dans des entreprises spécialisées dans la chaudronnerie. Il travaille les métaux ferreux, le laiton, le cuivre ou même l’aluminium.

Missions


• Lire les plans et tracer les formes,
• Découper tous les éléments dans le métal,
• Déformer les éléments en effectuant un pliage, un cintrage ou un emboutissage,
• Monter et assembler les éléments par soudage ou rivetage pour en faire des tubes, des récipients, des feuilles (coques de navire, cuves inox, citernes agricoles, mâts d’éolienne, wagon, chaudière d’une centrale nucléaire, etc.),
• Prendre en charge l’entretien ou la réparation d’équipements industriels.

Compétences


• Connaissance approfondie des propriétés de chaque matériau,
• Maîtrise de machines-outils sophistiquées parfois lourdes comme les poinçonneuses ou les plieuses à commande numérique,
• Connaissance de l’informatique liée à la commande numérique,
• Connaissance en soudure laser et en maniement des scanners,
• Compétences en réglages et en programmation des outils sur les machines,
• Connaissance et respect des normes de sécurité.

Formations


Pour devenir Chaudronnier, il faut un CAP en Réalisations industrielles en chaudronnerie et en soudage après une formation de 2 ans, ou obtenir un bac professionnel Technicien en chaudronnerie industrielle. Les recruteurs recherchent aussi ceux qui détiennent une MC Technicien en chaudronnerie aéronautique et spatiale, ou un BTS Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle.

Salaire


Le Chaudronnier junior perçoit entre 1050 à 1500 euros par mois, tandis qu’un technicien confirmé gagne 1600 euros bruts, voire davantage avec le temps.

Évolutions de carrière


Un Chaudronnier peut postuler dans une entreprise industrielle ou une entreprise artisanale de métallurgie pour être Chef d’équipe, Contremaître ou pour un emploi de Traceur. Après des années d’expériences professionnelles probantes, il peut viser le poste de dessinateur ou d’agent de méthodes dans un bureau d’études.

Autres appellations


• Chaudronnier-tôlier