Agent - Technicien qualité de l’air


© AFPA
L’Agent technicien qualité de l’air est un homme/une femme de terrain et de laboratoire. Il s’occupe des relevés de l’air ambiant, dans le but de l’analyser et de s’assurer de sa qualité.

Missions :


• Prendre en charge les supports techniques indispensables à l’évaluation et au maintien de la qualité de l’air.
• S’occuper des relevés de l’air à titre préventif, enregistrer et analyser les données.
• Analyser les problèmes liés à la préservation de la nature et à l’environnement, informer les autorités au besoin et proposer des améliorations.
• Réaliser des statistiques informatiques et mettre en place des procédures d’alerte en cas de détection de problèmes.
• Gérer et assurer la maintenance des analyseurs d’air et de tout autre matériel de traitement de l’air.
• Procéder à la mise en place du matériel sur le terrain, soit de manière ponctuelle soit pérenne.
• Se procurer des données et effectuer des statistiques informatiques à partir de ces données.
• Rédiger des rapports concernant les données, les analyses, les résultats et les recommandations.

Compétences :


• Connaissances en informatique, en électronique, en météorologie, en chimie atmosphérique et en toxique.
• Maîtrise des mesures de sécurité et du matériel de protection individuelle (masque à gaz, vêtement de protection...).

Formations :


Pour devenir Agent technicien qualité de l’air, il faut suivre des formations de type DESS, DEA, ou les 2e et 3e cycles universitaires dans la filière biologie, chimie, physique, génie civil ou génie rural, et géologie. Un diplôme d’ingénieur est également recevable. Pour les formations de niveau bac, il est obligatoire d’avoir une solide expérience professionnelle en maintenance et dans le domaine de la production.

Salaire :


Un Agent technicien qualité de l’air débutant reçoit un salaire compris entre 2000 et 2200 euros mensuels bruts.

Évolutions de carrière :


Possibilité de devenir Responsable qualité de l'Air ou d'évoluer vers d'autres postes en laboratoire.

Autres appellations :


• Ingénieur en analyse de l’air.
• Surveillant de la pollution de l’air.