Framatome développe une formation sur le nucléaire en Hongrie via un partenariat avec Hunatom Zrt. et l'Université de Dunaújváros

Framatome

12/10/2021 | 466 mots | ENERGIE RECRUTE | NUCLÉAIRE
Framatome développe une formation sur le nucléaire en Hongrie via un partenariat avec Hunatom Zrt. et l'Université de Dunaújváros © Framatome

Framatome Kft. a signé cette semaine un protocole d’accord (MOU) avec Hunatom Zrt. et l’Université de Dunaújváros pour collaborer à un programme de formation et d’enseignement portant sur le nucléaire, la recherche et le développement, ainsi que la mise en œuvre de nouvelles technologies en Hongrie et dans les pays voisins. 

Les trois entités ont signé le protocole d’accord lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à l’Université de Dunaújváros (Hongrie). Le directeur général de Framatome Kft, Balázs Bodnár, s’est ensuite exprimé sur l’importance de cette annonce pour le développement du nucléaire dans la région. 

« Nos partenaires de Hunatom et de l’Université de Dunaújváros partagent l’engagement de former des étudiants pour qu’ils rejoignent la filière nucléaire tout en constituant un vivier de talents pour l’avenir », s’est félicité M. Bodnár. « Figurant parmi les principaux fournisseurs du projet Paks II, nous sommes fiers d’être présents en Hongrie depuis 20 ans. Cet accord nous permettra de développer notre présence en Europe centrale et d’augmenter nos effectifs pour soutenir une énergie sûre, fiable et décarbonée. » 

Conformément au protocole d’accord, les parties prenantes s’engagent à établir et entretenir une collaboration dans le domaine de l’enseignement supérieur pour la formation et le développement du nucléaire. Le protocole d’accord constitue un cadre général pour une coopération visant à exploiter les forces et les capacités de chacun des partenaires dans des domaines tels que le conseil technique, le développement industriel et la gestion de projets au service de l’industrie nucléaire.

La première étape consistera pour les parties prenantes à évaluer la faisabilité de l’intégration de l’Inspection Academy de Framatome dans la plateforme pédagogique de l’Université de Dunaújváros. Ce programme de formation de quatre mois préparera les étudiants à réaliser des contrôles qualité dans les centrales existantes et les chantiers de construction de nouvelles centrales nucléaires.


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Le site Framatome de Jeumont installe six simulateurs d'usinage au lycée professionnel Louis Armand de Jeumont
08/12/2021 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Début octobre, le site Framatome de Jeumont a livré ses premiers simulateurs d’usinage au lycée Louis Armand de Jeumont. Cette livraison fai...


NAAREA et Assystem annoncent la signature d'un accord de coopération pour la construction d'un micro-générateur nucléaire
07/12/2021 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

NAAREA, deeptech française pionnière du micro-nucléaire de 4ème génération, et Assystem, groupe international indépend...


Orano Tricastin s'engage pour la Semaine de l'industrie
30/11/2021 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

La Semaine de l’industrie, c’est tout un programme ! Du 22 au 28 novembre, et plus largement de mi-novembre jusqu’à mi-décembre, O...

Lire aussi :


Nucléaire: l'EPR finlandais a démarré après 12 ans de retards
21/12/2021 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

Le réacteur nucléaire EPR d'Olkiluoto en Finlande a démarré cette nuit pour la première fois, a annoncé mardi l'explo...


Pierre-François Riolacci nommé Directeur Général Adjoint Finances, RSE et Achats du groupe ENGIE
14/12/2021 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

ENGIE annonce la nomination, à compter du 1er janvier 2022, de Pierre-François Riolacci en tant que Directeur Général adjoint du Group...


Commissariat à l'énergie atomique: appel à la grève pour une hausse des salaires
07/12/2021 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

Les six syndicats du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) appellent les 20.000 salariés de cet é...