Cordemais: 300 personnes rassemblées pour la reconversion de la centrale à charbon

AFP

17/09/2021 | 495 mots | ENERGIE RECRUTE | PÉTROLE, GAZ, CHARBON
Cordemais: 300 personnes rassemblées pour la reconversion de la centrale à charbon © Wikipedia

Quelque 300 personnes, dont le numéro un de la CGT Philippe Martinez, se sont rassemblées jeudi à la centrale électrique de Cordemais (Loire-Atlantique) pour défendre le projet "Ecocombust" de reconversion à la biomasse qu'EDF a décidé d'abandonner en juillet.

Le projet Ecocombust "correspond aux besoins du pays, c'est de la production d'énergie qui conjugue les besoins d'énergie et l'environnement. Il se trouve qu'EDF considère que le projet n'est pas assez rentable", a déploré Philippe Martinez.

Le 8 juillet, EDF a annoncé l'abandon d'Ecocombust, un projet de reconversion partielle à la biomasse de cette centrale à charbon, pour des raisons de coût et de retrait de son partenaire Suez.

"On veut savoir pourquoi Suez s'est retiré. En tous cas, on a dit au gouvernement, si Suez veut plus, nous on va vous en trouver un autre et il y a des acteurs majeurs de la récupération de déchets qui peuvent être intéressés par ce projet", a indiqué à l'AFP le responsable syndical.

La centrale de Cordemais doit continuer de fonctionner tout au charbon au moins jusqu'en 2024 face aux risques de tension en matière d'alimentation électrique de la région Ouest.

Elle sera utilisée "durant les pointes de consommation en hiver, pendant quelques dizaines à quelques centaines d'heures par an tout au plus", avait expliqué le ministère de la Transition écologique en juillet à propos du maintien de Cordemais, malgré l'engagement du président de la République d'en finir avec ce combustible.

Emmanuel Macron avait promis de fermer toutes les centrales à charbon d'ici la fin du quinquennat, un objectif confirmé dans la loi en 2019. Deux des quatre dernières centrales à charbon, combustible le plus nocif pour le climat, ont déjà fermé et une autre doit s'éteindre l'an prochain.

Concernant Ecocombust, "la ministre, malgré sa volonté, a bien été obligée de reconnaître que nos arguments étaient valables et donc doit nous répondre prochainement", a assuré Gwénaël Plagne, délégué syndical CGT d'EDF, évoquant une rencontre la semaine dernière avec la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili.

Quelque 300 personnes, venues de la région mais aussi d'un peu partout en France, ont manifesté devant la centrale, selon la CGT, en présence de personnalités politiques, comme le député LFI Adrien Quatennens et le député PCF Alain Bruneel.


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Autorisation d'exploitation pour l'EPR de Flamanville
06/09/2021 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

EDF a reçu de l'Etat l'autorisation d'exploiter son EPR à Flamanville (Manche), une étape réglementaire formelle au titre du co...


26/07/2021 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

Le gouvernement britannique cherche les moyens d'empêcher le groupe chinois CGN de participer à de nouveaux projets de centrales nucléaires dan...


EDF rehausse son estimation de production nucléaire pour 2021
06/07/2021 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Le groupe énergétique EDF a revu à la hausse lundi sa fourchette d'estimation de production nucléaire française pour l'ensem...

Lire aussi :


Centrale à charbon de Gardanne: occupation des salariés, plainte de la direction
12/10/2021 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Une centaine de salariés de la centrale à charbon de Gardanne (Bouches-du-Rhône) ont entamé mardi l'occupation de leur usine, où ...


Stocamine: le rapporteur public demande l'annulation de l'arrêté autorisant l'enfouissement définitif
11/10/2021 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Le rapporteur public a demandé lundi devant la Cour administrative d'appel de Nancy l'annulation de l'arrêté préfectoral autoris...


Le Royaume-Uni va accorder 10.500 visas post-Brexit face aux pénuries de main-d'oeuvre
27/09/2021 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Le Royaume-Uni va accorder jusqu'à 10.500 visas de travail provisoires en réponse à des pénuries de main-d'oeuvre, un virage inatte...