L'eau des crues, premier des risques pour les barrages

AFP

21/07/2021 | 635 mots | ENERGIE RECRUTE | ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

Une brèche de 20 mètres dans un barrage en Chine le montre: les crues sont le premier risque pour la sécurité des barrages mondiaux, ainsi exposés aux impacts du dérèglement climatique, explique à l'AFP Michel de Vivo, secrétaire général de la Commission internationale des grands barrages (CIGB).

Cette société savante aux 104 pays membres, fondée en 1928, recense près de 60.000 grands barrages dans le monde (hauts de plus de 15 mètres ou retenant plus de 3 millions de m3 d'eau), dont environ la moitié en Chine.

Quel est le risque principal pour la sécurité des barrages?

L'eau, bien plus qu'un séisme, est LE risque majeur: dès que l'eau passe sur la face non immergée du barrage, elle s'infiltre et crée des dommages à la base de l'ouvrage, qui peut finir par être emporté.

En Californie, à Oroville, 180.000 personnes ont dû être évacuées en 2017 car l'évacuateur de crue du plus haut barrage des Etats-Unis avait été endommagé: l'évacuateur est ce dispositif qui permet d'évacuer l'eau excédentaire sans toucher l'ouvrage.

Le risque concerne surtout les barrages en terre, c'est-à-dire la majorité des barrages dans le monde. Par exemple le barrage égyptien d'Assouan.

En Chine, dans les zones montagneuses, les barrages récents ont été réalisés en béton compacté au rouleau, une technique qui permet d'économiser de la matière et de construire plus vite. Les Chinois et les Espagnols sont pionniers dans ce procédé.

Comment réduire ce risque?

Par une surveillance permanente de l'ouvrage et de ses abords grâce à une instrumentation mesurant le déplacement de ses composants ; la plupart des structures construites depuis les années 1970 en sont équipées.

Cela permet d'ailleurs de continuer à exploiter des barrages, même quand une brèche s'est créée. Car pour s'effondrer un barrage doit être fortement endommagé. Mais nous parlons ici de brèches de quelques centimètres, pas de 20 mètres comme en Chine, ce qui est en effet énorme!

Nous recommandons aussi une inspection plus approfondie régulière, par des ingénieurs experts du génie civil.

La CIGB vient de publier une +déclaration mondiale sur la sécurité des barrages+, adressée aux pouvoirs publics et aux institutions de financement, car nous sommes dans un contexte de risques accrus et de plus en plus de pays construisent des barrages. Nous constatons que le souci de sécurité doit être renforcé, notamment dans les pays en développement.

En quoi le réchauffement climatique accentue cette vulnérabilité ?

Le risque essentiel est lié aux difficultés de prévision des crues.

Les barrages sont conçus pour résister à des crues centennales, majeures. Mais le changement climatique change la donne. Il n'y aura pas forcément plus d'eau, mais une plus grande variabilité ; des périodes de sécheresse prolongée, suivies de crues plus intenses...

Pour chaque barrage il faudra revoir les prévisions locales, si elles sont disponibles, et éventuellement renforcer, et adopter des règles de gestion différentes.


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


26/07/2021 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

Le gouvernement britannique cherche les moyens d'empêcher le groupe chinois CGN de participer à de nouveaux projets de centrales nucléaires dan...


La Chine démarre la 2e plus grosse centrale hydroélectrique du monde
28/06/2021 | ENERGIE RECRUTE | Hydraulique et Hydroélectrique

La Chine a mis en service lundi ce qui deviendra la deuxième plus grosse centrale hydroélectrique du monde. Elle devrait l'aider à atteindre s...


Comment fonctionne le nouveau marché du carbone en Chine?
08/02/2021 | ENERGIE RECRUTE | Environnement et Développement Durable

La Chine a lancé le 1er février son marché du carbone, une mesure très attendue par les écologistes et amenée à augmen...

Lire aussi :


En Tunisie, des citoyens en révolte contre la pollution marine
13/09/2021 | ENERGIE RECRUTE | Environnement et Développement Durable

"Il y a des coquillages morts et des poissons morts", "on ne peut plus nager": pour protester contre la pollution de la mer, des centaines de citoy...


Le plastique menace les espèces migratrices en Asie-Pacifique, avertit l'Onu
31/08/2021 | ENERGIE RECRUTE | Environnement et Développement Durable

Des dauphins d'eau douce pris dans des filets de pêche aux éléphants évoluant dans des décharges, les espèces migratrices ...


Dans Paris limité à 30km/h,
30/08/2021 | ENERGIE RECRUTE | Environnement et Développement Durable

L'éternel ballet des voitures sur la place Saint-Augustin, à Paris, était lundi fidèle à lui même: rapide, nerveux, dense....