Projet éolien en Normandie: six candidats pré-sélectionnés

AFP

27/04/2021 | 438 mots | ENERGIE RECRUTE | ÉNERGIES RENOUVELABLES
Projet éolien en Normandie: six candidats pré-sélectionnés © Wikipedia

Le gouvernement français a annoncé lundi avoir pré-sélectionné six candidats pour le futur parc d'éoliennes prévu au large du Cotentin, avec lesquels s'ouvre désormais une phase de "dialogue concurrentiel" qui aboutira au choix d'un lauréat l'an prochain.

"Au regard de leurs capacités techniques et financières, le gouvernement a pré-sélectionné six candidats, qui sont admis à participer au dialogue concurrentiel", indique le ministère de la Transition écologique dans un communiqué.

Il s'agit de la société Eoliennes en Mer Manche Normandie (EDF avec les canadiens Enbridge et CPPIB), de l'espagnol Iberdrola, de la coentreprise Ocean Winds (Engie avec le portugais EDPR), du groupe anglo-néerlandais Shell, du consortium franco-allemand Total-RWE et enfin du consortium formé par le suédois Vattenfall, l'allemand Wpd et la Banque des Territoires.

Le dialogue concurrentiel, qui débute lundi, vise désormais "à réduire les coûts des projets et à sécuriser leur réalisation, en donnant la possibilité aux candidats d'améliorer leurs offres au cours de la procédure".

La désignation du lauréat est prévue pour 2022 en vue d'une mise en service du parc "envisagée" en 2028, indique le ministère.

Ce parc d'une puissance d'environ 1.000 mégawatts (MW) ou 1 gigawatt (GW) sera le huitième en France et le quatrième en Normandie.

Il a fait l'objet d'un débat public achevé l'an dernier, qui a notamment fait ressortir les craintes des pêcheurs.

"Les conditions de vents et les fonds marins au large de la Normandie sont très favorables à l'éolien en mer posé, ce qui permet d'installer des éoliennes qui produisent beaucoup d'énergie, dans des conditions économiques compétitives", a souligné lundi Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique.

La France s'est fixé un objectif de capacité de production d'électricité renouvelable en mer à 2,4 gigawatts (GW) en 2023 et entre 5,2 GW et 6,2 GW en 2028.

Mais le pays a pris beaucoup de retard et aucun parc en mer n'est encore en activité. Le premier à démarrer devrait être celui au large de Saint-Nazaire en 2022.


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Lancement en mai des travaux du parc éolien de la baie de Saint-Brieuc
15/04/2021 | ENERGIE RECRUTE | Énergies Renouvelables

Le chantier de construction du parc éolien en baie de Saint-Brieuc débutera en mai pour une mise en service "fin 2023", a annoncé jeudi ...


Michel Gioria nommé nouveau délégué général de France Énergie Éolienne
15/03/2021 | ENERGIE RECRUTE | Éolien

France Energie Eolienne annonce la nomination de Michel Gioria au poste de délégué général. Prenant ses fonctions dès aujourd...


Les Français et l’éolien : une adhésion renouvelée
09/02/2021 | ENERGIE RECRUTE | Énergies Renouvelables

Harris Interactive a réalisé en novembre 2020 pour France Energie Eolienne une vaste enquête sur la perception de l’éolien par les Fra...

Lire aussi :


Les énergies renouvelables se développent à un rythme plus vu depuis 20 ans (rapport AIE)
11/05/2021 | ENERGIE RECRUTE | Énergies Renouvelables

Les énergies renouvelables ont connu en 2020 une croissance plus vue depuis deux décennies, portée par la Chine et l'éolien, un rythme ...


10/05/2021 | ENERGIE RECRUTE | Énergies Renouvelables

Technip Energies, fournisseur de projets et services dans l'énergie, va construire une usine pétrochimique pour l'Indian Oil Company à Par...


Bernard Clément, nommé Directeur Général d'EVOLEN
10/05/2021 | ENERGIE RECRUTE | Énergies Renouvelables

Bernard CLEMENT a rejoint EVOLEN, l’association française des entreprises et professionnels au service des Energies, en tant que Directeur Gén&eacu...