Teréga atteint en 2020 son objectif de réduction d’émission de gaz à effet de serre

Teréga

09/04/2021 | 1517 mots | ENERGIE RECRUTE | PÉTROLE, GAZ, CHARBON
Teréga atteint en 2020 son objectif de réduction d’émission de gaz à effet de serre © Teréga. Emissions annuelles de GES de Teréga (en Teq CO2) avec projections

Teréga, premier opérateur français indépendant d'infrastructures gazières, a franchi un nouveau cap en contribuant à la neutralité carbone de la France en 2020 grâce à sa démarche « Éviter Réduire Compenser ». Accélérateur de la transition énergétique et acteur responsable, cette première étape résulte d’un engagement fort et d’une stratégie environnementale ambitieuse dont les efforts sont aujourd’hui récompensés. Ces efforts devraient conduire à une empreinte positive à l’horizon 2025.

« Nous aspirons à être exemplaires et faisons de la gestion de l’impact environnemental de nos activités l’une de nos priorités, en tant qu’acteur responsable du secteur énergétique. La contribution à la neutralité carbone de la France, grâce à la conduite réussie depuis quatre ans de notre programme BE Positif, démontre la force avec laquelle l’ensemble des collaborateurs de Teréga se mobilise pour participer à la construction d’un système énergétique décarboné. »

Dominique Mockly, Président & Directeur Général de Teréga

Une performance environnementale en accord avec une ambition d’exemplarité

Conscient depuis toujours de l’importance d’un monde durable et de l’empreinte carbone que peuvent avoir ses activités sur la planète, Teréga a déployé depuis plusieurs années une politique environnementale volontariste pleinement intégrée à la culture de l’entreprise. Le programme environnemental transverse baptisé BE Positif (Bilan Environnemental Positif) est venu en 2017 la renforcer en poursuivant un objectif : effacer progressivement l’empreinte environnementale des activités de Teréga au travers du triptyque : «Éviter - Réduire - Compenser ».
Pilier environnemental de la démarche RSE, le programme fait partie intégrante du plan d’entreprise IMPACTS 2025 et a permis de faire baisser d’un quart le bilan carbone global de l’entreprise depuis 2017.

BE Positif a ainsi permis à Teréga d’atteindre en 2020 un premier palier qui est la neutralité carbone. Elle se définit, en premier lieu, comme la réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans l'atmosphère.
Teréga est ainsi passé de 133 771 tonnes de CO2 émises en 2017 à 99 573 tonnes au 31 décembre 2020, soit une baisse de plus de 25% en trois ans et l’équivalent de 750 allers-retours Pau-Paris en avion.

Des actions concrètes et innovantes ont participé à cette réussite parmi lesquelles :

  • Optimisation du parc de compresseurs : entre 2017 et 2020, une réduction de 61% des émissions de CO2 grâce à l’utilisation d’électro-compresseurs (installations destinées à maintenir la pression du gaz dans les canalisations) qui émettent moins de rejets.

  • Lancement en 2020 de MOBILE COMP : un camion de recompression mobile qui aspire le gaz contenu dans les canalisations pour le réinjecter sur une autre partie du réseau. Il permet ainsi d’éviter les rejets de méthane dans l’atmosphère lors des phases de travaux sur le réseau de transport et de récupérer entre 10 et 15% des émissions de méthane.

  • Venting : baisse de 23% des émissions sur les activités liées au venting (mise à l’atmosphère du gaz lors des phases de travaux ou de maintenance), 7755 tonnes équivalent CO2 ont ainsi pu être évitées entre 2017 et 2020.

  • Passage à une électricité consommée 100% renouvelable sur l’ensemble des bâtiments et sites industriels de Teréga, soit environ 100 GWh.

  • Déploiement d’une flotte de véhicules Teréga roulant au Gaz Naturel Véhicule (GNV) qui contribue à la diminution des émissions polluantes dues aux déplacements professionnels des salariés. Aujourd’hui, 1/3 de la flotte automobile de Teréga roule au BioGNV réduisant ainsi de 40 % les émissions de CO2 et n’émettant pas de particules fines. L’entreprise dispose de sa propre station depuis fin 2020.

  • Développement de la solution digitale OPTIMUS en partenariat avec la société DC Brain : grâce à des algorithmes, le logiciel optimise en temps réel le fonctionnement de l’ensemble des stations de compression du réseau de transport et des sites de stockage avec, à la clef, une baisse des émissions de CO2 et une diminution des consommations d’énergie.

Par ailleurs, parce qu’il existe un seuil incompressible d'émissions qui implique pour toute entreprise de compenser pour atteindre la neutralité carbone, Teréga a conclu un partenariat avec l’entreprise EcoAct et participe depuis 2018 à un projet de compensation : le projet Clean Water.

En phase avec l’identité et les valeurs de Teréga, ce projet participatif vise à développer l’approvisionnement en eau potable des populations de l’Erythrée, à l’est de l’Afrique. Ce projet solidaire et volontariste de compensation à co-bénéfice pour les populations locales permet d'économiser 777 699 tonnes de CO2 dans sa globalité.

Du bilan environnemental à la création de valeur à l’horizon 2025

Depuis 2012, Teréga enregistre une baisse de 50% de ses émissions globales de gaz à effet de serre malgré une augmentation importante de son activité. Convaincu de la nécessité d’aller plus loin dans la lutte contre le réchauffement climatique, Teréga ambitionne de relever un second défi après l’atteinte de la neutralité carbone : avoir un bilan environnemental positif à l’horizon 2025 et être générateur de valeur sur son territoire.

Pour y parvenir, Teréga s’est fixé de nouveaux objectifs ambitieux et a initié de nouvelles actions vertueuses :

  • L’entreprise vise notamment une nouvelle baisse de 36 % (2025 versus 2017) de ses émissions de méthane en luttant notamment contre les pertes diffuses. En ce sens, Teréga s’est associé à l’« Oil & Gas Methane Partnership » (OGMP 2.0) aux côtés d’une soixantaine d’autres acteurs gaziers. A travers cette initiative, lancée par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) avec le soutien de la Commission Européenne, les opérateurs gaziers s’engagent à baisser leurs émissions de méthane liées à leurs activités et à améliorer le niveau de précision de leur reporting.

  • Engagé dans le développement des énergies renouvelables, Teréga va également mettre en service en 2023 une centrale solaire déployée sur son site de stockage de Lussagnet (40) qui lui permettra de satisfaire environ 12 GWh des besoins énergétiques du centre de stockage sur le modèle de l’autoconsommation.

  • Acteur responsable des territoires, Teréga a également adhéré à la «charte d’engagement dans la gouvernance pour une gestion concertée, durable et solidaire des nappes profondes du bassin de l’Adour » dans le prolongement du programme de recherche GAIA dans lequel est engagée l’entreprise depuis 2014 aux côtés de BRGM et de l’Agence de l’Eau Adour Garonne. Dans un contexte de changement climatique, la gestion responsable et durable de cette masse d'eau devient un enjeu stratégique. Cette charte vise à élaborer collectivement des outils pour une gestion plus responsable et durable de cette ressource.

D’autres réflexions sont actuellement menées autour de la réduction de l’empreinte carbone des collaborateurs ou des études de technologies de captage et/ou de valorisation du CO2 mais aussi le développement de projets de compensation carbone au niveau français, au plus proche des installations de Teréga.


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Teréga, Enagás, GazelEnergie et DH2 Energy vont travailler ensemble à l'étude du développement de la chaîne de valeur de l'hydrogène renouvelable entre l'Espagne et la France
30/03/2021 | ENERGIE RECRUTE | Environnement et Développement Durable

Les opérateurs gaziers Teréga et Enagás, le producteur d’hydrogène renouvelable DH2 et l’énergéticien GazelEnergi...

Lire aussi :


Portes Ouvertes vers l'alternance à la Faculté des Métiers de l'Essonne
26/01/2022 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Le plus grand centre de formation d’apprentis d’Île-de-France ouvre ses portes le samedi 5 février 2022 de 9h à 17h sur ses sites de Bo...


25/01/2022 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Le groupe EDF a décidé de concentrer ses activités de génie électrique au sein de sa filiale Dalkia, afin de réunir et &eacut...


Le Medef propose une
25/01/2022 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Le Medef propose de remplacer "l'aide aux transports versées par les entreprises aux intercommunalités" par "une indemnité esse...