Neoen veut plus que doubler sa capacité d'actifs d'ici fin 2025

AFP

11/03/2021 | 498 mots | ENERGIE RECRUTE | ÉNERGIES RENOUVELABLES
Neoen veut plus que doubler sa capacité d'actifs d'ici fin 2025 © Tecsol

Le producteur d'énergies renouvelables Neoen entend plus que doubler sa capacité d'actifs en opération ou en construction d'ici fin 2025, à plus de 10 gigawatts (GW), après une chute de son bénéfice net en 2020 qui masque une amélioration de sa performance opérationnelle.

L'an passé, le groupe coté en Bourse depuis octobre 2018 a vu son résultat net être pratiquement divisé par 10 pour atteindre 3,9 millions d'euros, contre 36 millions en 2019, a-t-il détaillé jeudi.

Cette dégringolade s'explique par des éléments exceptionnels qui ont plombé ses comptes, dont une perte de change pour 9,4 millions d'euros grandement due à la dévaluation du peso argentin. Le bénéfice net intégrait par ailleurs en 2019 quelque 15,8 millions de résultat de cession de son activité de biomasse.

En revanche, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) de Neoen a gonflé de 25% en 2020 pous atteindre 270,4 millions d'euros, notamment porté par la hausse de 18% du chiffre d'affaires, à 298,8 millions d'euros.

Dans le détail, la progression des revenus a été portée par l'activité solaire, dont le chiffre d'affaire a grimpé de 20%, grâce à la contribution de centrales mises en service au Salvador et au Mexique par exemple.

"La forte hausse du chiffre d'affaires et de l'Ebitda démontrent une nouvelle fois le profil de croissance de Neoen", s'est félicité son PDG, Xavier Barbaro, cité dans un communiqué.

Cette situation incite Neoen à l'optimisme pour les années à venir. D'ici à fin 2025, il escompte porter à plus de 10 GW sa capacité d'actifs en opération ou en construction, alors que celle-ci s'établissait à 4,1 GW fin 2020.

Pour y parvenir, il n'exclut pas de "saisir des opportunités de croissance externe", a-t-il souligné dans un second communiqué. Au total, le groupe s'attend à ce que le montant de ses investissements s'élève à environ 5,3 milliards d'euros sur la période de son plan.

Dans le même temps, Neoen envisage de lever du capital, évaluant son besoin de fonds propres additionnels à un maximum de 1,2 milliard d'euros d'ici fin 2025.

"Forts de notre important pipeline, nous allons accélérer le rythme de gain de nouveaux projets. (...) Cette ambition repose notamment sur le fort potentiel des pays dans lesquels nous sommes déjà établis", a relevé M. Barbaro.

Côté financier, le groupe vise un Ebitda compris en 295 et 325 millions d'euros en 2021 et espère ensuite le faire croître d'au moins 20% en 2022.


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Engie et Neoen dévoilent un gros projet solaire en Gironde
12/01/2021 | ENERGIE RECRUTE | Énergies Renouvelables

Les entreprises Engie et Neoen ont dévoilé lundi un projet géant de "plate-forme énergétique" en Gironde, qui prévo...

Lire aussi :


Une centrale hybride solaire à Fekola
19/04/2021 | ENERGIE RECRUTE | Énergies Renouvelables

BayWa r.e et Suntrace GmbH, partenaires de B2Gold Corp. (CA), ont conçu une centrale hybride associant photovoltaïque et batteries pour le site de la mine ...


Lancement en mai des travaux du parc éolien de la baie de Saint-Brieuc
15/04/2021 | ENERGIE RECRUTE | Énergies Renouvelables

Le chantier de construction du parc éolien en baie de Saint-Brieuc débutera en mai pour une mise en service "fin 2023", a annoncé jeudi ...