Statkraft résiste au plongeon des prix de l'électricité

AFP

29/10/2020 | 418 mots | ENERGIE RECRUTE | ÉLECTRICITÉ ET RÉSEAUX DE DISTRIBUTION

Le plus gros producteur européen d'énergies renouvelables, le norvégien Statkraft, a limité la casse au troisième trimestre malgré un plongeon du prix de l'électricité en Europe du Nord.

Fortes précipitations et fonte prononcée des neiges ont contribué à remplir à ras bord les réservoirs des barrages hydraulique et à faire ainsi chuter de 74% sur un an le prix moyen du mégawatt-heure sur le marché nordique de l'électricité.

Très exposé à ce secteur, Statkraft a néanmoins sauvé les meubles: son résultat d'exploitation sous-jacent a reculé de 44%, à 1,1 milliard de couronnes (100 millions d'euros).

"Une politique de couverture des prix réussie a permis des résultats satisfaisants au troisième trimestre, malgré des prix nordiques au comptant très bas", a commenté le directeur général Christian Rynning-Tønnesen dans un communiqué.

Le groupe détenu à 100% par l'Etat norvégien est même parvenu à tripler son bénéfice net trimestriel, à 1,94 milliard contre 689 millions, grâce à une reprise de pertes de valeur, à savoir essentiellement une annulation de dépréciation des centrales thermiques au gaz en Allemagne.

Sur fond de baisse de la demande d'électricité en Europe du fait de la crise sanitaire, sa production sur le trimestre s'est effritée de 0,4 térawattheure, à 14,5 TWh, et son chiffre d'affaires de 7,5%, frôlant les 9 milliards de couronnes.

Statkraft dit tabler sur une normalisation progressive de la situation hydrologique qui devrait contribuer à redresser le prix de l'électricité.

Au cours du trimestre, le groupe a remporté des enchères en Irlande pour deux parcs éoliens et deux fermes solaires, d'une capacité totale de 333 mégawatts (MW).

Au Brésil, il a aussi donné son feu vert à Ventos de Santa Eugenia, son plus grand projet éolien en Amérique du Sud, un investissement de 4,2 milliards de couronnes. La construction des installations d'une capacité de 519 MW devrait être achevée en juin 2023.

D'ici à 2025, Statkraft ambitionne toujours de développer 9 gigawatts (GW), dont 1,9 GW déjà dans le tuyau


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Une belle collaboration pour une transition énergétique, citoyenne et solidaire !
26/04/2019 | ENERGIE RECRUTE | Électricité et Réseaux de Distribution

Guinard Énergies, Enercoop et Énergie Solidaire s’associent dans le cadre de la première installation hybride (hydrolien, solaire et stockag...


CNR s'associe à la startup Beebryte pour lancer une offre inédite d’électricité verte et intelligente
14/09/2018 | ENERGIE RECRUTE | Électricité et Réseaux de Distribution

Convaincue par la technologie disruptive de BeeBryte, CNR est entrée cet été au capital de la startup lyonnaise spécialiste de l&...


Total acquiert deux centrales à gaz en France et se renforce dans la production d'électricité
27/07/2018 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Paris - Total annonce avoir signé un accord avec KKR-Energas en vue d’acquérir ses deux centrales à cycle combiné au gaz naturel...

Lire aussi :


Espagne: nouvelle série de mesures contre la hausse des prix de l'électricité
14/09/2021 | ENERGIE RECRUTE | Électricité et Réseaux de Distribution

Le gouvernement de gauche espagnol a présenté mardi une nouvelle série de mesures pour faire baisser la facture électrique des consommateur...


Création d'une nouvelle Business Unit « Hydrogène » et nomination d'Hind Lammari à sa direction
14/09/2021 | ENERGIE RECRUTE | Électricité et Réseaux de Distribution

À l’occasion de la 8 ème édition des « Journées Hydrogène dans les Territoires 2021 » organisées à D...


22/07/2021 | ENERGIE RECRUTE | Électricité et Réseaux de Distribution

L'Etat et la Commission européenne poursuivent leurs discussions, "difficiles", autour du projet de réorganisation d'EDF, a indiqu&eacu...