Face au coronavirus, le pétrole au plus bas depuis un an à New York

AFP

27/02/2020 | 639 mots | ENERGIE RECRUTE | PÉTROLE, GAZ, CHARBON
Face au coronavirus, le pétrole au plus bas depuis un an à New York

Le pétrole a poursuivi sa chute mercredi matin, le baril américain de WTI tombant à un niveau plus vu depuis janvier 2019 dans un marché qui continue de s'inquiéter de la propagation du nouveau coronavirus.

Le baril de référence aux Etats-Unis, le WTI, pour livraison en avril a baissé de 2,3%, ou 1,17 dollar, pour terminer à 48,73 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à la même échéance a reculé de 1,52 dollar, ou 2,8%, pour clôturer à 53,43 dollars.

Depuis jeudi dernier, le WTI a perdu 9,4% et le Brent 9,9%.

"Les craintes d'une pandémie mondiale de Covid-19 se multiplient suite aux dernières informations en provenance d'Europe et des États-Unis et affectent également les marchés financiers: la confiance des investisseurs en souffre fortement", a expliqué Eugen Weinberg, analyste pour Commerzbank.

L'épidémie apparue en décembre dans le centre de la Chine a déjà atteint un pic dans ce pays, où elle a contaminé quelque 78.000 personnes dont plus de 2.700 sont mortes, ont indiqué mercredi les autorités chinoises.

Mais elle touche de plus en plus de pays et l'épidémie a débarqué en Amérique latine, jusqu'ici épargnée, en y entrant par le Brésil, tout en continuant à se propager en Europe et en Asie, attisant l'anxiété dans le monde entier.

Les cours du brut ont accéléré leur chute en fin de séance mercredi "après des informations de presse évoquant des tests effectués sur plus de 80 personnes dans le comté de Nassau", près de New York, a souligné Robert Yawger de Mizuho. "Si des cas se confirment, cela augmenterait drastiquement le nombre de personnes concernées aux Etats-Unis", a-t-il ajouté.

Le président américain, Donald Trump, devait s'exprimer sur cette crise lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche dans la soirée, à 23H00 GMT, en présence de responsables des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

"La peur d'une pandémie est clairement la principale préoccupation des marchés financiers actuellement", a renchéri Daniel Ghali, de TD Securities. "Le marché de l'énergie est particulièrement vulnérable car il pâtit directement des mesures prises pour limiter la propagation, avec notamment les restrictions sur les voyages".

Les cours se sont bien un peu redressés en cours de séance après la publication du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) montrant une hausse bien plus faible que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis et une diminution significative des réserves d'essence et de produits distillés dans le pays.

Mais ce répit a été temporaire et les cours sont rapidement repartis à la baisse.

Dans ce contexte, les acteurs du marché sont à l'affût de tout signe sur les intentions des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de leurs alliés, dont la Russie, qui se réunissent la semaine prochaine à Vienne, en Autriche, pour se mettre d'accord sur une stratégie visant à soutenir les cours.


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Feu de forêt à Tchernobyl: Kiev dément toute hausse de la radioactivité
09/04/2020 | ENERGIE RECRUTE | Nucléaire

Les autorités ukrainiennes ont assuré lundi n'avoir enregistré aucune hausse de la radioactivité en raison d'un feu de forêt ...


Coronavirus: le Sénat appelle à inscrire la transition énergétique dans le plan de relance
09/04/2020 | ENERGIE RECRUTE | Environnement et Développement Durable

La commission des Affaires économiques du Sénat appelle le gouvernement à inscrire la transition énergétique "au coeur du plan ...


ENGIE offre 2 mois d’abonnement en électricité à 600 000 foyers aidés
06/04/2020 | ENERGIE RECRUTE | Électricité et Réseaux de Distribution

Parce que le gaz, l’électricité, le chauffage et l’eau chaude sanitaire sont des biens communs indispensables à la vie et au confort d...

Lire aussi :


Coronavirus: rencontre vendredi entre Trump et les PDG de groupes pétroliers
02/04/2020 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Le président Donald Trump devrait rencontrer vendredi à la Maison Blanche des patrons de majors pétrolières américaines pour discute...


Pétrole: Maduro appelle à cesser la guerre des prix Russie-Opep
01/04/2020 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a demandé lundi à la Russie de reprendre les contacts avec l'Arabie saoudite et les autres membres ...


COVID-19 : Contribution de Total à la Solidarité Nationale
31/03/2020 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Dans le cadre de la lutte contre le virus Covid-19, le Groupe Total a annoncé le 23 mars 2020 avoir mis à disposition des établissements ...