Total signe avec Occidental un accord sous condition en vue de l’acquisition des actifs africains d’Anadarko

Total

06/05/2019 | 820 mots | ENERGIE RECRUTE | PÉTROLE, GAZ, CHARBON
Total signe avec Occidental un accord sous condition en vue de l’acquisition des actifs africains d’Anadarko © Total

Paris, le 5 mai 2019 – Total annonce avoir signé un accord engageant avec Occidental en vue de l’acquisition des actifs d’Anadarko en Afrique (Algérie, Ghana, Mozambique et Afrique du Sud) pour un montant de 8,8 milliards de dollars, dans l’éventualité d’un succès de l’offre en cours de Occidental pour le rachat de Anadarko. Cette transaction est donc conditionnée à la signature et à la finalisation de l’acquisition envisagée de Anadarko par Occidental ainsi qu’à l’approbation par les autorités compétentes. La finalisation de la transaction entre Occidental et Total devrait avoir lieu en 2020.

Les actifs acquis seraient :

  • Algérie : opérateur des blocks 404a et 208 avec une participation de 24,5% dans le bassin du Berkine (champs d’Hassi Berkine, Ourhoud et El Merk) dans lesquels Total détient déjà 12,25%. En 2018, la production de ces champs a été de 320 kbep/j de pétrole.
  • Ghana : des participations de 27% dans le champ de Jubilee et 19% dans les champs de TEN. En 2018, la production de ces champs a été de 143 kb/j de pétrole et de gaz.
  • Mozambique : avec une participation de 26,5%, opérateur de l’Area 1 sur laquelle un projet LNG de 12,8 Mt par an est largement dérisqué et proche de la décision finale d’investissement. L’Area 1 contient plus de 60 Tcf de ressources de gaz dont 18 Tcf seront valorisés au travers de deux premiers trains de GNL dont le démarrage est attendu en 2024.
  • Afrique du Sud : licences d’exploration proches de Brulpadda, découverte réalisée récemment par Total.

L’ensemble de ces actifs représente environ 1,2 milliards de barils de réserves prouvées et probables, dont 70% de gaz, ainsi que 2 milliards de barils de ressources long terme de gaz naturel au Mozambique. La production en quote-part était de 96 kbep/j en 2018 et devrait croître à environ 160 kbep/j d’ici 2025.

« Si elle se réalise, l’acquisition d’Anadarko par Occidental nous offre l’opportunité d’acquérir un portefeuille d’actifs de classe mondiale en Afrique, ce qui renforcerait notre position de leader parmi les sociétés privées internationales sur le continent. Nous avons expliqué que nos activités de M&A créeront de la valeur en jouant sur nos forces et en améliorant notre portefeuille et c’est exactement ce que nous pouvons réaliser ici. Nous pourrions ainsi tirer parti de notre expertise dans le GNL en opérant un projet majeur au Mozambique et dans l’offshore profond au Ghana et nous deviendrions opérateurs d’actifs pétroliers majeurs en Algérie dans lesquels nous sommes déjà partenaires. Nous pourrions également créer de la valeur en ajoutant des ventes à notre portefeuille GNL en croissance, dans un marché du GNL sur lequel nous sommes déjà le deuxième acteur privé. Nous avons démontré le succès de cette stratégie lors de l’acquisition récente de Maersk Oil » a commenté Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total. « Total s’est engagé à exécuter cette transaction dans les meilleures conditions, dans le cas où l’offre d’Occidental serait retenue pour l’acquisition d’Anadarko. Cette transaction permettrait à Total et à Occidental de sortir tous les deux gagnants. Total accèderait à plus de 3 milliards de barils de ressources et Occidental renforcerait son bilan suite à l’acquisition d’Anadarko en revendant immédiatement les actifs à l’international de Anadarko. »

Malgré l’investissement à venir dans Mozambique LNG, cette acquisition génèrerait un cash-flow net positif dès 2020 même pour un prix du baril inférieur à 50 $/b de Brent, et plus de 1 milliard de dollars par an de cash-flow net à partir de 2025 après le démarrage de Mozambique LNG. En conséquence, Total confirme le maintien de la politique de retour à l’actionnaire 2018-2020 annoncée précédemment : augmentation du dividende de 10% sur la période 2018-2020 et rachat d’actions pour 5 milliard de dollars. 

Plus sur Total


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


Royaume-Uni : Total cède des actifs à Petrogas
16/07/2019 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Total a signé un accord en vue de céder plusieurs actifs non stratégiques situés au Royaume-Uni à Petrogas NEO UK Ltd, la branche Ex...


Total démarre la bioraffinerie de La Mède
08/07/2019 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Total vient de démarrer sa bioraffinerie de La Mède, située dans les Bouches-du-Rhône, avec la production des premiers litres de biocarburan...


Royaume-Uni : Total démarre la production sur le champ de Culzean
11/06/2019 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Total a démarré la production sur le gisement de gaz à condensats de Culzean, situé sur le permis 22/25a, à 230 kilomètres d&...

Lire aussi :


OGD à la recherche de nouveaux talents
30/07/2019 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Ortec Générale de Dépollution – filiale du Groupe Ortec entièrement dédiée aux prestations de dépollution, r&eac...


Veolia lance un Appel à Manifestation d’Intérêts “AgriPulse”
29/07/2019 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

Véritable Pôle de Valorisation Energétique situé à 40 km de Bordeaux, Veolia accueille à Lapouyade, sur son installation de st...


ENGIE lance ENGIE Impact, pilier essentiel de la stratégie zéro carbone du Groupe
29/07/2019 | ENERGIE RECRUTE | Pétrole, Gaz, Charbon

ENGIE Impact a été lancé ce mois-ci en réunissant ENGIE Insight, Ecova UK, Red Engineering et la division de Tractebel Advisory and Ad...