Pénurie généralisée de profils sur les métiers de l'énergie

Chloé Goudenhooft
19/12/2017 | 813 mots | ENERGIE RECRUTE | EMPLOI ET CARRIÈRE
Pénurie généralisée de profils sur les métiers de l'énergie © Jonathan Hirt, consultant en recrutement génie climatique et électrique chez Complément RH

Entretien avec Jonathan Hirt, consultant en recrutement génie climatique et électrique chez Complément RH.

A l'heure actuelle, quels sont les types de postes qui recrutent le plus dans le secteur de l'énergie ?

Les entreprises me sollicitent régulièrement pour des profils « terrain », et davantage pour résoudre des problématiques de dépannage que pour des installations. Il nous est arrivé par exemple d’être contactés par quatre ou cinq sociétés pour une recherche d’un frigoriste en l’espace d’un mois pendant la période estivale. En ce moment comme il fait froid, je suis sollicité pour trouver des dépanneurs chauffagistes. Dans le secteur de l’énergie, il y a de la demande aussi bien en maîtrise d’œuvre, qu'en installation ou en exploitation.

De façon plus générale, tous les profils sont pénuriques : directeur d'agence, chargé d’affaires, conducteur de travaux, chef de chantier, dépanneur, projeteur, ingénieur d’études… Les profils sont recrutés à partir du CAP mais la plupart des demandes concerne les niveaux bac + 2 à ingénieur. D'autres formations permettent d'ouvrir des portes comme les Compagnons du devoir ou l’Afpa. Ce que l'on observe, c'est un problème d'orientation. Les jeunes ne connaissaient pas ces métiers ou en possèdent une vision négative alors que les professions sont intéressantes et le salaire motivant.

A partir de trois ans de pratique, un frigoriste peut gagner 2 000 euros nets, et la rémunération peut aller jusqu'à 2 600 euros nets par mois. Il y a une vraie demande en CDI, ce ne sont pas des métiers précaires même si des postes sont aussi accessibles en intérim et en CDD.

Quelles sont les compétences qui sont les plus recherchées ?

Le DAO (Dessin Assisté par Ordinateur) par exemple, pour les dessinateurs projeteurs. Il y a une hausse des demandes d'embauches des candidats qui maîtrisent la 3D comme sur Revit, l’un des logiciels les plus courants.

Il y a également des entreprises qui recherchent des compétences en GTC (Gestion Technique Centralisée) ou GTB (Gestion Technique des Bâtiments), qui permettent une optimisation de la gestion des équipements du bâtiment. Cette technologie gère l’ensemble des installations techniques telles que le CVC (chauffage, ventilation et climatisation) mais également l’électricité, la vidéosurveillance, les ascenseurs, les alarmes ou le contrôle d’accès. Les entreprises s’intéressent de plus en plus à ces technologies ; ce sont des métiers d’avenir.

Observez-vous une percée des métiers liés au développent durable ou à l'économie circulaire ?

Je recrute de plus en plus sur des métiers qui concernent l’efficacité énergétique ou les énergies renouvelables alors qu'on ne me parlait pas de ce type de poste il y a encore trois ou quatre ans. Néanmoins, ces fonctions restent encore à la marge, elles ne représentent pas plus de 10 % des recrutements.

De façon plus générale, comment le marché de l'énergie se développe-t-il ?

De mieux en mieux. Depuis deux ans, nous observons une augmentation du nombre de recrutements. L'activité s'est développée grâce à de nouveaux marchés et les employeurs ont repris confiance. Il y a de nombreux projets. En revanche, les marges réalisées sont plus faibles. Il y a aussi beaucoup de concurrence, les petites entreprises répondent sur les gros marchés et inversement.

De plus, certaines sociétés recourent à des agences d’intérim des pays de l’Est pour la partie réalisation, comme sur des postes de chauffagistes, tuyauteurs ou de soudeurs. C'est compréhensible car le secteur est tellement en pénurie de profils qu'il n'est pas toujours évident d'embaucher au niveau local. Malheureusement cela impacte les prix des marchés.

Propos recueillis par Chloé Goudenhooft

> Toutes les offres d'emploi de Complément RH


Newsletter d'actualités énergie et environnement

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter énergie et environnement hebdomadaire !

Dans la même thématique :


En croissance constante, ALTEREA Groupe lance un nouveau plan de 150 recrutements en 2021
03/08/2021 | ENERGIE RECRUTE | Construction, Bâtiments, BTP

Depuis plusieurs années consécutives, ALTEREA Groupe, acteur de l’énergie et du climat pour la transition énergétique, é...


Urbasolar lance une campagne de recrutement d’envergure !
20/07/2021 | ENERGIE RECRUTE | Énergies Renouvelables

Urbasolar va recruter 100 personnes dans les douze prochains mois. Le groupe expert du solaire photovoltaïque a vu ses effectifs augmenter de 30% chaque ann&eacut...


Capgemini va recruter 6200 collaborateurs en CDI en France en 2021, dont plus de 40% de jeunes diplômés
04/06/2021 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Capgemini, qui emploie environ 37 000 collaborateurs dans plus de 50 villes en France, prévoit de recruter 6 200 collaborateurs en contrat à durée...

Lire aussi :


Avec son nouvel accord de Travail à distance, Enedis poursuit sa révolution de la confiance
10/09/2021 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Signé le 6 août 2021 par Marianne Laigneau, Présidente du Directoire d’Enedis et les organisations syndicales CFE-CGC, CFDT et FO, le nouvel ...


Bouygues Energies & Services recrute
10/08/2021 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Le groupe intervient autour de 3 grands métiers : la maintenance multi-technique, le génie technique bâtimentaire (electrique, climatique, IT et di...


Nicolas Leterrier, nouveau Président de la Fondation Grenoble INP
27/07/2021 | ENERGIE RECRUTE | Emploi et Carrière

Nicolas Leterrier a été élu Président du conseil d’administration de la Fondation Grenoble INP.Nicolas est Directeur Clients, In...